DOSSIER OFFICIEL : LE SLIP DANS LES FILMS DE SF

C’est officiel et si vous avez l’habitude de nous lire vous êtes déjà au courant : l’Officiel n’a peur de rien. Cette semaine nous décidons de nous attaquer à un sujet qui divise et ne manquera pas de faire polémique dans la sphère geek : le slip. Nous nous engageons à parler de cet accessoire crucial de l’univers SF dans ce dossier que nous garantissons sans aucun tabou. Voici donc sans plus attendre le dossier officiel de la rédaction : le slip dans les films de SF.

 

1- Le slip au centre de l’intrigue

En 1973, Zardoz de John Boorman met en scène un slip rouge en croisade contre de faux dieux pour libérer son peuple. Il sera aidé dans sa tâche par Sean Connery qu’on ne connaissait jusque là que par quelques films d’espionnage de seconde zone et qui verra sa carrière décoller grâce à Zardoz.

imgres

 

2- Le slip comme objet de la quête du héros

« Vous savez c’est le premier slip mauve que je vois ». C’est par cette phrase aux nombreux degrés de lecture que Lorraine, la mère du jeune Marty McFly, pousse son fils dans le ventre de la baleine anachronique et l’encourage à se révéler comme le super-héros maître du temps qu’il deviendra à la fin du film Retour vers le futur (1985). En devenant lui-même le Pierre Cardin qu’il n’osait que porter sous ses jeans, Marty entre dans l’âge adulte et change le monde.

images

 

3- Le slip meilleur ami du héros

Dans une interview de juin 1986 au magazine Télé Poche, Sigourney Weaver expliquait que le slip qu’elle porte dans Alien (1979) était non seulement trop petit pour elle mais surtout entièrement en tissus synthétique (matière à laquelle Ellen Ripley était allergique dans le scripte original du film). L’actrice expliquait alors ce choix osé dans le but de mettre en avant une relation fusionnel de la jeune femme avec ses sous-vêtements, sorte de métaphore de son désir inavoué d’enfant et d’instinct de survie propre à faire d’elle la tueuse de sale bête de l’espace que l’on connait. Sigourney est très claire, sans son slip porte-bonheur, rien de ce qui arrive à Ripley dans la saga Alien n’aurait été possible.

120530_CB_underwear.jpg.CROP.original-original

 

 

 

4- Le slip déclencheur science-fictionnesque d’une oeuvre contemplative à caractère social

 

 

 

Publicités

Une réflexion sur “DOSSIER OFFICIEL : LE SLIP DANS LES FILMS DE SF

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s